# 13: Juslenville - Rondehaie - Banneux - Hodbomont - Theux - Juslenville

Distance : 10,5 km
Dénivelé positif: 210 m
Traverse: sous-bois, champs, pâturages, villages.
Difficulté: moyenne. Quelques passages rendus boueux par des travaux forestiers, sinon chemins larges et sans difficulté majeure.
Ne convient pas pour chaises roulantes. Buggy enfants OK par temps sec.
Bonnes chaussures de marche conseillées.

Départ: Halte SNCB Juslenville
Arrivée: Halte SNCB Juslenville 

Cliquez sur les cartes pour voir une version plus détaillée.

jusl-banneux-itin.jpg

jusl-banneux-deniv.jpg

 

Nous retrouvons à nouveau la gare de Juslenville comme point de départ et d'arrivée. Située sur la ligne SNCB 44 Verviers - Spa elle est facilement accessible et le parking est aisé. Pour ceux qui viendraient en train, les horaires peuvent être téléchargés ici

Nous partons à la découverte de l'ancien chemin de pélerinage qui monte de Juslenville vers Banneux, avant de redescendre vers Theux en passant via les bois situés entre Banneux et La Reid.

Nouveauté pour cet itinéraire: Pas de photos mais de courtes séquences vidéo pour mieux vous guider à travers des changements de directions parfois un peu plus complexes. A vous de me dire si vous préférez la photo ou le film Rigolant

Sortant de la gare de Juslenville, nous prenons la rue de la gare à droite, puis à gauche sur le pont enjambant le Hoëgne, puis tout droit vers la rue Juslenville petite.

Nous laissons la rue des Arseyes sur notre gauche et la rue des Sottais sur la droite.


 500m plus loin nous continuons tout droit vers la rue du nouveau monde, laissant à droite la rue Rouges Terres.

Les maisons se font de plus en plus rares et nous arrivons bientôt à la bifurcation avec le chemin qui monte vers Arbre sous pré. Nous continuons tout droit vers Rondehaie. Belles vues sur les prés à gauche et devant nous.


 Nous arrivons rapidement au hameau de Rondehaie et traversons cet endroit merveilleusement préservé de long en large.

Arrivé au bout de l'unique rue, nous tournons à gauche puis continuons tout droit et laissant à droite le "Grand'place de Tancrémont" en  forte montée.


 Notre chemin se met en palier et serpente à travers prés jusqu'à un petit bosquet qui indique le début d'un chemin forestier partant droit devant nous. Nos nous y engageons.


 Ce chemin est très humide dans son parcours initial. Une fois passé un petit pont sur le ruisseau il s'élève et s'enfonce dans une forêt de conifères (laisser un premier chemin à droite puis un à gauche) et devient bien praticable par tout temps.

Quelques coupe-feu partent sur la gauche avant que nous atteignons une petite construction qui indique un point de captage d'eau.


 Nous voici devant une grille qui a connue de meilleurs moments...

Le chemin continue à monter en zig-zag pour atteindre finalement l'orée du bois et une ancienne ferme isolée sur les hauteurs.

100m plus loin nous abandonnons le chemin asphalté qui s'en va rejoindre la grande route et nous continuons tout droit sur l'ancien chemin de Banneux. Peu après, nous tournons à gauche dans un large chemin forestier en passant sous la barrière.




Un premier coupe-feu part à gauche, puis un deuxième un peu plus loin.

Un arbre de grande taille à gauche du chemin indique l'endroit où nous tournons une fois de plus à gauche pour ensuite continuer tout droit à la croisée indiquée par un mirador.

Le bruit de la R.N. Liège-Spa se fait plus présent et nous voici devant la barrière qui indique la fin de notre chemin forestier.


Prudence ici car la route est très fréquentée par de gros camions!

50m plus loin voici déjà le carrefour avec la route de La Reid

Nous traversons la route principale et nos nous engageons dans la route de La Reid sur quelques mètres. De l'autre côté de la route nous apercevons un chemin forestier: nous l'empruntons malgré son aspect assez mal en point mais cela nous évitera un long cheminement monotone le long de la route.


 Les racines des résineux envahissent le chemin par endroits mais la traversée est agréable, surtout par temps ensoleillé.

Bientôt notre sentier débouche sur un chemin forestier plus large: nous tournons d'abord à gauche, puis de suite à droite au mirador.

Le chemin est large mais rendu boueux par des travaux forestiers et il nous faudra faire un petit détour entre les arbres pour ne pas sortir trop "crottés" de l'aventure!


 Mais déjà notre chemin rejoint une petite route forestière qui nous conduira vers la village de Hodbomont. Quelques centaine de mètres plus loin nous prenons le côté droit d'une bifurcation et nous nous trouvons bientôt en lisière de forêt.

Une ferme et des box pour chevaux se situent à droite du chemin. Nous dépassons l'entrée de la ferme à l'endroit où la route entame une descente plus prononcée.


 Le chemin offre de belles échappées sur le village de Hodbomont en contrebas. En cette fin du mois de Janvier, les églantiers et les noisetiers montreent déjà des signes évidents de reprise, tandis que quelques boeufs profitent d'une journée ensoleille pour se dégourdir les pattes dans les prés.

Nous atteignons rapidement l'entré du village et une première route nous rejoint par la droite.

Un peu plus loin nous continuons tout droit et laissons un chemin sans issue à droite et un autre en forte montée à gauche.


 Au troisième croisement, nous tournons à droite et descendons vers le centre de Hodbomont.

Arrivé en bas de la rue, nous tournons à gauche devant une chapelle pour ensuite suivre la jambe droite de la bifurcation se trouvant 100m plus loin.

Après avoir dépassé le très joli gîte "La Roustière", nous atteignons la sortie du village.


 Le chemin serpente à travers prés pour atteindre le croisement avec le chemin Mont- Jevoumont. Nous continuons tout droit, guidé par la croix se trouvant à gauche près d'un banc.

30m plus loin, continuons à droite en descente le chemin qui mène "sur les heids".

Une pancarte "avis d'urbanisme" attire notre attention. Fort heureusement il s'agit cette fois de la construction d'un abri pour chevaux et non d'une Nième maison moderne détruisant à jamais de si jolis paysages!

Nous dépassons une maison isolée où j'ai souvent le plaisir d'échanger quelques mots avec mon copain le grison Rigolant


 La petite route continue sa descente, jonchée au-dessus du ruisseau. Le Wayot se laisse entrevoir par moments.

Nous le traversons une fois arrivé dans le fond de la vallée. Les premières maisons indique la proximité du village de Theux que nous allons traverser bientôt.


 Et nous voici au rond-point à l'entrée de Theux: nous traversons une fois encore la route Liège-Spa et nous nous engageons dans la Boverie en longeant le mur du vieux cimetière. L'église nous montre fièrement sa tour fortifiée: il s'agit d'une des rares églises-halles qui subsistent: elle date du XI siècle.

La rue Chaussée qui prolonge notre chemin nous montre de beaux exemples de maisons anciennes dont une dans le plus style mosan.


 Au croisement qui se trouve au pied de la maison communale, nous tournons à gauche pour pénétrer sur la place du vinâve.

Admirons les anciennes maisons, la statue du franchimontois qui montre fièrement la pointe du perron (et par la même occasion le chemin pour Liège où 600 des leurs ont laissé la vie dans une tentative d'enlèvement de Charles le Téméraire pendant le siège de cette dernière ville...

Mais continuons notre chemin et traversons vite la place et la rue Chinrue pour atteindre le petit vinâve. Après avoir dépassé le magasin "Delhaize" nous arrivons sur le quai des saules (remplacés par des cerisiers du japon depuis bien longtemps) et nous longeons ici la Hoëgne sur quelques centaines de mètres.


 Au bout du quai, une passerelle nous permet de traverser la rivière et d'arriver dans l'avenue du stade qui va nous ramener à notre point de départ.

Profitons de l'occasion pour admirer les colverts qui sont toujours présents dans les parages!


 Nous entamons la dernière ligne droite, non sans avoir jeté un coup d'oeil d'abord sur la Villa Maka et le nouveau centre sportif tout proche.

Passé les terrains de football, les nouvelles infrastructures de tennis et les ateliers communaux bordent la rue.

Un dernier regard sur une ancienne turbine ayant servie dans l'ancienne filature "Filaville" et nous voici déjà de retour à la gare de Juslenville où nos chemins vont se séparer momentanément (j'espère bien vous revoir bientôt pour une nouvelle balade!!!)


 J'ai été ravi de faire cette balade en votre agréable compagnie!

Et encore mes excuses pour la vidéo en peu "cahotique" mais il n'est pas facile de filmer en marchant si l'on ne dispose pas d'un équipement stabilisant "pro" Embarrassé.

Et surtout n'hésitez pas à me faire part de vos critiques et de votre préférence pour la photo ou la vidéo pour l'illustration des balades!!!

A plus tard!

Commentaires

  • Chers amis,

    C'est avec beaucoup de curiosité que j'ai analysé cet itinéraire.
    et cette nouvelle technique et présentation mise en place pour rendre cette balade plus conviviale et moins contraignante.

    La mise en place de ces courtes vidéos est une agréable surprise et vaut la peine d'être analysée.
    Pour la photo:

    Utilisée la plupart du temps par les créateurs de balades avec le souci d'une photo bien cadrée, harmonieuse.

    Image figée une fois pour toute soit d'un endroit que l'on a personnellement trouvé agréable, soit d'un endroit qu'il
    est impératif de reconnaître ou mémoriser, pour poursuivre l'itinéraire du concepteur.

    Il arrive aussi qu'une photo sème le doute. En effet, l'angle de vue ou le regard du photographe n'est pas toujours
    celui du promeneur quand il se trouve à l'endroit cité.

    La photo permet cependant une analyse longue et détaillée

    Une balade construite par une succession de photos oblige aussi le randonneur à s'investir plus à fond
    et prendre des initiatives. C'est le souhait de certains particulièrement les pro de la marche. Mais il faut démocratiser
    et rendre la balade accessible à chacun

    Pour la vidéo:

    Cela me tente de dire que c'est une innovation bienvenue
    C'est un moyen bien actuel, moderne et efficace.

    Ne permet pas de doute quand aux directions à suivre pour éviter tout parcours erroné
    Il faut savoir que si un promeneur connaît une mauvaise aventure, suite à un itinéraire même bien détaillé,
    il sera frustré et ne sera pas prêt à tenter une nouvelle aventure.

    Ces petites vidéos, ne sont pas longues, autrement dit on ne s'est pas laisser aller à faire un reportage sur la région
    au quel cas ce serait devenu un documentaire.

    Ces vidéos ont aussi l'avantage de donner un détail précis, marquant un endroit, tout en laissant apparaître et découvrir
    l'environnement. L'idée d'un arrêt sur image n'est pas superflu,

    Parfois, la vidéo pourrait inciter au découragement telle la numéro 9, mais la vie n'est rien sans effort

    Avec ces vidéos, on vit l'instant présent, on sent le parcours, on ressent l'essoufflement, parfois même on l'entend
    Le cri des oiseaux , le clapotement de l'eau, des canards qui glissent de méandres en méandres, donnent envie
    incite à la promenade, même si la route et ses bruits ne sont pas très loin.

    La tentation est donc forte, de dire que pour ce genre d'exercice, je suis convaincu par ces vidéos
    La photo est réservée pour un autre art

    Ceci n'est qu'une opinion, une analyse, il est souhaitable que d'autres regards soient portés sur ta créativité

  • Nous avons effectué cette balade aujourd'hui, c'est très pratique le système de vidéo que j'ai put télécharger sur mon gsm.
    La balade est magnifique et nous montre de superbe recoin de Theux. On y vit depuis trois maintenant et c'est vrai que l'on ne s'y promène pas assez.
    Merci à toi de partager tes connaissances de notre belle région.
    Virginie et Frédéric, le 23/02/2014

  • Bonsoir Virginie et Frédéric,

    Je vous remercie vivement pour ces mots d'encouragement et cela me fait vraiment plaisir que ces petites vidéos vous soient utiles!
    Je suis bien conscient que la qualité n'est pas extra mais ce n'est pas facile de filmer tout en marchant pour bien montrer la direction à suivre, et je m'en excuse auprès des visiteurs...

    D'autres balades sont en préparation, mais cela demande pas mal de travail pour tout mettre en ligne. Encore un peu de patience :-)
    Si vous vous abonnez à la newsletter via le lien en haut à gauche du blog, vous serez avertis à chaque nouvelle publication d'une balade.
    Usage des adresses mail exclusivement réservées à l'envoi automatique des messages d'information bien sûr!
    Je vous souhaite encore de belles promenades dans notre belle région!
    Amitiés, Frans

Les commentaires sont fermés.