#14: Juslenville - Mont - Becco - Spixhe - Theux - Juslenville

Distance : 13,5 km
Dénivelé positif:  275m
Traverse: sous-bois, champs, pâturages, villages.
Difficulté: moyenne à difficile selon la météo. Quelques passages restant boueux même par temps sec, mais en grande partie chemins bien larges.
Ne convient pas pour chaises roulantes ni buggy d'enfants.
Bonnes chaussures de marche conseillées.

Départ: Halte SNCB Juslenville
Arrivée: Halte SNCB Juslenville

Cliquez sur les cartes pour voir une version plus détaillée.

jslv-beco-spixhe-theux-deniv.jpg

jslv-beco-spix-thx-itineraire.jpg

Aujourd'hui je vous propose une balade sur les hauteurs de Theux, passant par Mont, Hodbomont, Vieux Cortil, Becco pour revenit à notre point de départ via Spixhe et le centre de Theux.

Sortant de la gare de Juslenville, nous suivons la rue de la gare à droite, puis nous passons le pont sur la Hoëgne sur notre gauche, pour nous engager dans le rue Juslenville petite.

100m plus loin, nous tournons à gauche dans la rue des Arseyes. Encore 50m et cette rue laisse à gauche la rue Al Pierîre. Nous pouvons nous y engager sur quelques dizaines de mètres pour découvrir un ancien lavoir restauré ainsi qu'une statue insolite représentant un facteur qui est à moitié cachée dans une haie.


 Mais revenons sur nos pas et reprenons la rue des Arseyes qui monte en forte pente. Après 300m nous dépassons une ferme d'élevage sur notre droite.

 Une série de virages nous fait découvrir un superbe panorama sur les villages de Juslenville et de Theux avant d'atteindre une étable moderne sur notre gauche.

Le chemin devient plus plat et serpente à travers champs de maïs et prés jusqu'au carrefour prochain situé à 900m. Nous y empruntons le chemin à gauche qui nous mène vers le hameau de Mont. 200m plus loin notre route croise le chemin qui va de Wislez vers la carrière au-dessus de Theux. Nous continuons tout droit vers Mont que nous apercevons au loin.

 Arrivé à Mont après encore 400m, nous devons traverser la route nationale Spa-Liège pour nous engager dans le chemin juste en face. Attention car le trafic est dense et la vitesse limitée à 70km/h n'est pas respectée par tous les automobilistes...

Nous arrivons vite aux dernières maisons du hameau et atteignons un nouveau croisement de chemins après 600m. Laissons à gauche les chemins qui retournent à Theux et à droite celui qui va à Hodbomont pour continuer tout droit dans le chemin des Minhîres.

500m plus loin ce dernier nous fait découvrir un ancien site minier au lieu-dit "Al Machine" où une machine à vapeur faisait fonction jadis. Nous poursuivons notre chemin par la droite en montée.

Une montée abrupte de 300m nous amène sur les hauteurs de Hodbomont où deux chemins de terre partent à gauche: On s'engage dans le deuxième situé après le banc qui nous permettra éventuellement un petit moment d de repos.

Notre chemin traverse un sous-bois et de ce fait il reste quasiment boueux en toute saison. Le chemin partant sur la droite quelques dizaines de mètres plus loin mène vers un champs. Nous restons donc sur le tracé de gauche.

La montée est douce mais constante. Nous traversons champs et bosquets de feuillus pour atteindre une étable de fortune après 500m.

Quelques vaches nous regardent passer à défaut de pouvoir suivr les trains, trop loin pour elles Sourire

Par beau temps de chemin est bien praticable bien qu'assez orniéré. Après des averses comme lors de mon enregistrement il peut être franchement boueux et il est bien de se munir de bonnes chaussures ou de bottes.

Après 300m une bifurcation se présente à nous: poursuivons sur notre droite. Toujours en montée, le chemin ne s'améliore pas vraiment et nos sommes rejoint par un autre chemin venant de gauche après 300m.

 Nous apercevons bientôt quelques maisons situés au carrefour avec le chemin venant de la fagne St.-Remacle: nous tournons à gauche dans la rue asphaltée qui traverse ici un lotissement.

La rue, longue de 300m nous amène à la route de Jevoumont au parc à gibier de La Reid: nous la traversons pour nous engager dans le sentier situé en face et descend derrière les jardins d'un autre petit lotissement.

Quelques vestiges des tempêtes passées sont encore visibles comme ce sapin cassé net par le vent mais il ne gênera cependant pas notre progression.

Nous arrivons dans le fond de la vallée et traversons un petit pont en suivant le chemin sur la droite.

Après quelques dizaines de mètres, à hauteur d'une vieille croix, nous tournons à gauche dans le chemin de campagne qui va nous amener à Becco.

D'abord en descente, il peut être très boueux par endroits, mais la montée qui suit est fort heureusement plus praticable par tout temps.

Nous arrivons maintenant à mi-chemin et au point culminant de notre périple. Une chapelle en haut de la montée nous indique l'entrée du village de Becco: Nous tournons à gauche vers le centre.

Pour ceux qui souhaitent visiter l'ancien centre du village, il faudra continuer tout droit sur une centaine de mètres au prochain carrefour mais pour aujourd'hui, nous allons y suivre la voie de gauche pour entamer le chemin du retour.

La route bien aménagée permet de belles échappées sur la campagne environnante.

Après 1 km, notre route atteint l'entrée de la ferme de belle-vue. Quelque 100m plus loin elle se transforme en chemin de terre puis sentier en forte descente.

250m plus loin en rentrant dans le bois, nous traversons un petit pont sur le ruisseau Targnon. De suite après, deux chemins de terre partent sur notre gauche, mais nous continuons à suivre à droite le fond du vallon qui nous fera traverser le "fond de l'Oûrlaine".


Après 750m de chemin assez plat, nous voici au carrefour avec le chemin qui monte à gauche vers Jevoumont. Nous descendons à droite vers le ruisseau en laissant deux chemins (sans issue) sur notre gauche.

Nous apercevons déjà un nouveau petit pont enjambant le Targnon et commençons ensuite la montée vers les hauteurs de Spixhe.

Peu de temps avant d'atteindre la route Spixhe-Becco, un sentier se détache à gauche du chemin forestier: Nous nous y engageons en descente.

 Le sentier suit d'assez près le lit du ruisseau que nous venons de traverser. Après quelques centaines de mètres il rejoint un autre sentier venant de droite (fléchage de randonnée). A cet embranchement, nous tournons à gauche.

Nous atteignons rapidement l'orée du bois en surplomb de la route nationale Theux-Spa. Une dernière descente assez raide nous ramène au bord de la route.

 Traversons rapidement car de notre côté le plein-pied est quasi inexistant et la circulation très intense.

Fort heureusement, nous ne devons suivre la route que que une bonne centaine de mètres avant de la quitter en tournant à droite dans la rue Alexis Leroy qui nous amène dans le petit centre de Spixhe.

En bas de cette rue, nous voici au pont sur le Wayai. Nous tournons à gauche sur le quai du même nom après avoir traversé le pont.

La rue asphaltée se transforme en un chemin de promenade qui suit la rivière. Bien aménagé en voie lente il rejoint la gare SNCB de Franchimont.

Arrivé à la route du congrès de Polleur au passage à niveau, nous tournons à gauche.


 Après avoir traversé cette route, nous voici à nouveau à la route nationale quelques dizaines de mètres plus loin.

Cette fois-ci nous ne devons cependant plus la traverser et un "trottoir" large situé sur notre droite nous permet d'atteindre le pont de Marché en quelques minutes, non sans avoir jeté un coup d'oeil sur les bâtiments de l'institut St.-Roch et le confluent du Wayai et de la Höegne sous le pont du chemin de fer.

Traversons le pont de Marché à droite et traversons la route juste après le pont (et avant un nouveau passage à niveau) pour tourner dans la rue les forges.

Nous sommes ici à la piscine communale de Theux, lieu privilégié des courageux pratiquants de nage hivernale!


Nous retrouvons bien vite notre voie lente, serrée entre chemin de fer et rivière.

Bien vite, elle aboutit à la bouxherie où nous tournons à gauche entre d'anciennes maisons médiévales pour traverser une fois de plus la Hoëgne.

Nous laissons une première rue à notre droite pour emprunter la rue Hovémont à droite vers le centre de Theux.


Encore 300m et nous entrons dans le rue Hocheporte après avoir traversé la Voie Constant.

Petite surprise: au lieu de continuer vers la place principale, nous tournons à droite dans une ruelle juste avant une friterie pour atteindre la rue de la Hoëgne.

La suivant à gauche, nous arrivons sur une place qui borde la rivière et qui permet de découvrir les vestiges de l'ancienne usine "Bodart & Goney". Les canards nous y accueillent avec grâce sous la passerelle qui constitue un raccourci apprécié vers la gare de Theux toute proche.


Passons sous le pont enjambant la rivière et continuons à longer la rive.
Après avoir dépassé la place du petit vinâve, nous voici sue la quai des saules. Ne les cherchez pas: ils ont été remplacés par des cerisiers du japon depuis bien longtemps!

Profitons de l'occasion pour admirer une dernière fois les colverts qui sont toujours présents dans les parages avant de traverser la passerelle qui va nous ramener vers Juslenville.!

Nous entamons la dernière ligne droite, non sans avoir jeté un coup d'oeil d'abord sur la Villa Maka et le nouveau centre sportif tout proche.

Passé les terrains de football, les nouvelles infrastructures de tennis et les ateliers communaux bordent la rue.

Un dernier regard sur une ancienne turbine ayant servie dans l'ancienne filature "filaville" et nous voici déjà de retour à la gare de Juslenville où nos chemins vont se séparer momentanément (j'espère bien vous revoir bientôt pour une nouvelle balade!!!)


Commentaires

  • Chers Frans et Yvette,

    Les balades, promenade, circuits touristiques n'ont connu ces dernières decennies aucune
    évolution dans leur descriptif.

    J'ai pas mal de brochures et feuillets de sites touristiques et le procédé qui sert à décrire un itinéraire est
    toujours identique.
    Un point de départ, un point d'arrivée auxquels on ajoute quelques détails marquants perçus le long du trajet.

    Avec la photo, des progrès ont été réalisés du fait que l'on peut mieux visualiser les endroits de passage,
    mais parfois cela reste subjectif.
    Comme je le disais la denière fois, au cas ou le promeneur échoue dans sa promenade, se reférant à un descriptif
    ce dernier et tous les autres perdent toute crédibilité.

    Un pas est maintenant franchi, il a fait appel à une nouvelle méthode d'approche, par incrustation vidéo
    Petites vidéos, pas trop longues, prises sur le vif ou pendant la marche, tout au long du parcours.
    Ces vidéos enlèvent tout doute quant à une direction à prendre, l'état d'un chemin.
    Ces vidéos permettent d'anticiper, peuvent s'enregistrer sur gsm et tablette.

    Personnellement ces vidéos ne doivent pas rester silencieuses , on pourrait ajouter
    .."on est rue..", ..."à votre droite....", "....au loin la commune de..."

    L'avantage aussi de ces vidéos c'est qu'il ne faut pas se soucier des saisons, l'important c'est de suivre le bon chemin
    Fini le statique, faudrait former quelques équipes ( avec les scouts du village) et recevoir un maximum d'avis.
    les avis quelqu'ils soient seront je n'en doute bien analysés .
    Beau boulot

  • Bonjour,
    De passage a theux, nous avons effectue cette balade en courant, dans un paysage enneige, c etait superbe! Merci pour vos explications tres claires.

Les commentaires sont fermés.